Chaque entreprise doit gérer des situations d’isolement d’un ou plusieurs de ses salariés, de manière ponctuelle ou permanente, et a donc un devoir de sécuriser celui-ci. Pour ce faire, le DATI offre la possibilité de donner une alerte, volontaire ou automatique, en cas de besoin.

Qu’est-ce qu’un DATI ?

Un DATI (Dispositif d’Alarme pour Travailleur Isolé) est une solution mise à disposition du travailleur isolé pour lui permettre, si nécessaire, de déclencher une alerte à destination d’une personne ou d’une structure, afin d’être secouru.

Il existe différents types de DATI :
– Un matériel dédié avec uniquement un bouton de SOS qui peut être déclenché
– Un matériel dédié avec bouton SOS et alarmes automatiques de détection de perte de verticalité et/ou absence de mouvement
– Une application sur smartphone – durci ou non, selon l’activité et l’environnement des utilisateurs avec bouton SOS et alarmes automatiques (chute, choc et absence de mouvement)

L’analyse du projet : Quels sont les choix à effectuer ?

Dans chaque entreprise, chaque situation de travail doit faire l’objet d’une analyse des risques, afin de permettre une mise en place de mesures de prévention adaptées. Cette analyse est faite en association avec les personnes concernées. La concertation générale de la démarche, qui traite de leur sécurité, permet d’éviter le risque d’incompréhension et ainsi d’échec des mesures prises.
Chaque collaborateur doit comprendre l’importance et l’intérêt d’une telle solution, afin d’adhérer au projet.

Les points importants à analyser :

  • Caractéristiques de l’établissement
    • Corps de métier, mobilité ou sédentarité, dimension de l’entreprise, effectif concerné par l’isolement
  • Caractéristiques des locaux
    • Sous-sol, couverture réseau, volonté de géolocalisation en indoor ou non
  • Caractéristiques du personnel concerné par le travail isolé
    • Typologie du poste, de l’activité, adaptabilité du personnel, posture de travail, horaires de travail – fixes, décalés, de nuit.
  • Caractéristiques des situations d’isolement
    • Fréquence, durée, horaires
  • Risques principaux identifiés liés à l’activité
    • Malaise, travail en hauteur, chute, agression, maladie du personnel
  • Réception et traitement des alertes
    • Gestion des alertes en interne ou externalisation de celles-ci vers un centre de télésurveillance 24/7
  • Le paramétrage des DATI et le système de port de ceux-ci
    • En fonction du métier, de la posture, du type de port du DATI, il faut déterminer la durée, la sensibilité, l’angle, qui déclencheront une alerte

Quelles sont les étapes de déclenchement des alertes ?

La gestion des alertes et l’organisation des secours peuvent s’avérer complexes : déclenchement, transmission, réception, traitement et suivi.

  1. Déclenchement volontaire ou automatique de l’alarme
  2. Transmission de l’alarme jusqu’aux numéros internes ou au centre de télésurveillance
  3. Réception de l’alerte par un collaborateur, un poste de garde ou tout autre numéro interne à votre structure ou bien externalisé vers un centre de télésurveillance
  4. Procédure de levée de doute (vérification s’il est utile d’envoyer sur place les secours)
  5. Envoi des secours

Une plateforme pour tout gérer

Différentes solutions existent : de l’envoi d’un SMS vers un numéro en cas d’alerte, à une solution professionnelle complète qui propose une plateforme de visualisation et de gestion des alertes.

RTE Technologies a développé une plateforme dédiée au suivi précis du bon fonctionnement et de l’utilisation des DATI. Elle permet également l’historisation des alertes (qui, où et quand ?) et leur acquittement (qui a réceptionné et géré l’alerte ?). Les possibilités de paramétrages permettent au DATI de devenir un véritable outil de sécurité pour l’utilisateur et non un obstacle ou une contrainte.

RTE Technologies saura vous conseiller et vous aiguiller en fonction de son expertise et des retours clients, propres à chaque secteur d’activité. N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !

En mars 2019, le dispositif d’installation d’un éthylotest anti-démarrage a été généralisé pour toutes les personnes dont le permis de conduire a été suspendu pour cause de taux d’alcool au volant.

Afin de lutter contre la récidive d’état d’alcoolémie, a été mis en place début 2019 l’instauration de l’usage de l’éthylotest anti-démarrage (ou EAD) pour les personnes dont le permis de conduire est suspendu durant une durée déterminée. Lors d’une suspension de permis, le préfet a désormais la possibilité d’obliger la personne concernée à utiliser un EAD lors de la prise du véhicule.

Au 1er octobre 2019, la limite de concentration d’alcool sera de 0,10mg/l dans l’air expiré (ou 20mg/l dans le sang), équivalent à zéro verre d’alcool bu avant de prendre le volant.

Comment ça marche ?

L’EAD est un dispositif permettant d’empêcher le véhicule de démarrer si le taux d’alcool du conducteur est positif.

RTE Technologies peut vous conseiller dans la recherche de solution d’EAD le plus adapté à vos besoins.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à nous contacter.

Le travail isolé concerne un salarié qui travaille seul ou qui ne peut être vu et/ou entendu par d’autres collaborateurs, tout en pouvant être sur une même zone géographique.

Le travail isolé peut concerner tous les secteurs d’activité tels que la construction, la livraison ou le transport, les secteurs de santé, de nettoyage ou de services ainsi que le secteur de la sécurité ; mais également tous types de professions telles que les SAV, la maintenance et dépannage, la livraison, et les commerciaux de tous milieux.

Le travail isolé peut être ponctuel ou permanent.

Un coéquipier absent, un collaborateur en télétravail, une responsable d’entreprise restant seul le soir, plusieurs équipes sur un même chantier étendu, n’importe quel collaborateur peut se trouver en situation d’isolement à un moment.


L’isolement d’un salarié, quelle qu’en soit sa durée, rend très difficile la détection d’une situation de détresse dont il pourrait être victime. De ce fait, l’entreprise doit être capable de définir les postes à risque et mettre en place des mesures permettant aux personnes isolés, donc en danger potentiel, de déclencher une alerte. Ces mesures sont encadrées par le Code du travail et permettent de protéger les salariés et l’entreprise.

Quelle responsabilité est engagée ?


Le travail isolé doit être pris en compte par l’employeur dans le cadre d’une démarche globale de prévention des risques professionnels. Celui-ci a légalement l’obligation d‘assurer la sécurité et de protéger la santé de ses salariés. En cas de manquement à cette obligation, encadrée par le code du travail (Article R4543-19 et suivants), l’employeur pourra voir sa responsabilité civile et pénale engagée, suivant la gravité des atteintes et des manquements constatés.

C’est pourquoi, lorsqu’il y a détection de personnes travaillant seules ou répondant à la définition évoquée ci-dessus, les entreprises équipent leurs collaborateurs de DATI (Dispositif d’Alarme pour Travailleur Isolé).

Un DATI (dispositif d’alarme pour travailleur isolé) est un outil mis à disposition du travailleur isolé pour lui permettre, si nécessaire, de déclencher une alarme à destination d’une personne ou d’une structure, afin d’être secouru.
Pour en savoir plus concernant nos DATI, rendez-vous sur l’article dédié ou sur la page dédiée aux PTI.

Le Salon Préventica, rendez-vous incontournable pour la santé au travail et pour la sécurité dans l’entreprise depuis 10 ans, s’est tenu cette année du 29 au 31 mai à Eurexpo à Lyon.

Lire la suite

RTE Technologies a participé au salon Préventica, qui s’est déroulé à Lille du 7 au 9 juin 2016.

Nous avons pu présenter notre gamme GéoManagement et le module PTI / DATI RTE Protect, lauréat du Prix d’innovation 2016, a fortement intéressé nos visiteurs.

Retour en images sur le salon :

RTE-Protect-Stand-RTE-Technologies-Preventica-2016 RTE-Protect-Prix-innivation-Preventica-Lille-2016 RTE-Protect-Preventica-2016